Extraits de l'État-civil de Craponne-sur-Arzon

Mariage Augustin Surrel-Marie Charbonnier, 24 août 1829

AD Haute-Loire, Craponne-sur-Arzon (1827-1842), vue 50/271, relevé MR

L'an mil huit cent vingt-neuf, le vingt-quatre du mois
d'août, ... sont comparu en la maison commune
Jean-Claude-Augustin Surrel, âgé de vingt-quatre ans, Tinturier
habitant de cette ville de Craponne, depuis son enfance, né au
monastier le quatorze germinal an treize (4 avril 1805)
majeur, fils légitime de Charles Surrel aussi Tinturier, ci
présent et consent et de françoise Descours, absente du dit
Craponne, depuis plusieurs années, d'une part.
et Marie Jeanne charbonnier, âgée de vingt-deux
ans habitante la même ville de Craponne y étant née le neuf
mai mil huit cent sept, majeure fille légitime de Vital
Charbonnier, employé sur les routes, ci présent et consentant
et de marie cheyssac, d'autre part.
Les quels nous ont requi de procéder à la célébration
du mariage projeté, et dont les publications ont été
faite : la première le neuf de ce mois à dix heures du matin,
la seconde le seize du dit et à la même heure ; aucune
opposition au dit mariage ne nous ayant été signifiée,
faisant droit à leurs recquisitions, après avoir donné lecture
de toute les pièces ci-dessus mentionnées et du chapitre
six du code civil intitulé du mariage, avons demandé
au futur époux et à la future épouse s'ils veulent se
prendre pour mari et pour femme ; chacun d'eux ayant répondu
séparement et affirmativement déclarons, au nom de la loi,
que Jean claude augustin Surrel et marie Jeanne
Charbonnier sont unis par le mariage. de quoi nous avons
dressé acte en présence de Jean mathieu pontvianne, âgé de
cinquante cinq ans, cabartier d'antoine leydier, âgé de soixante
trois ans, forgeron, de Vital Daurat, âgé de quarante
cinq ans, propriétaire, de jean antoine douzarbre, âgé de
vingt-neuf ans cordonnier, tous habitans la ville de Craponne,
les quels, après qu'il leurs a aussi été donné lecture, l'ont
signé avec nous, les parties contractantes et leur père et mère. Un
mot raturé à la première ligne et approuvé ainsi que trois autres
à la trente deuxième et troisième ligne

Signé : Marie Charbonnier, Surrel (paraphe), Charbonnier
Chessac, Surrel, Chassac, ..., Faucon maire
Cheyssac, Laydier, Douzarbre, Daurat


Naissance Pierre Louis François TRIOULAYRE, 28 janvier 1845

AM Craponne-sur-Arzon, relevé HS-R

L'an 1845 et le 28 janvier à deux heures du soir pardevant nous Jean Baptiste Alphonse Morange, maire officier de l'état civil de la commune de Craponne, arrondissement du Puy, est comparu Sr Jean Baptiste TRIOULAYRE âgé de 34 ans marchand habitant la ville de Craponne lequel nous a fait la présentation d'un enfant du sexe masculin qu'il nous a déclaré être né ce jour d'hui à 8 heures du matin à Craponne de lui déclarant et de dame Jeanne Magdelaine Antoinette VIMAL son épouse auquel enfant il a donné les prénoms de Pierre Louis François les dites présentation et déclaration ont été faites en présence des Srs Pierre BERNARD âgé de 38 ans perruquier et de Jean Pierre BEYSSAC âgé de 48 ans boucher tous deux habitans la ville de Craponne et après lecture faite du présent acte de naissance le dit déclarant père de l'enfant et les témoins voisins ont signés avec nous de ce interpellés.

Signé : Trioulaire - Bernard - Baissac - Morange


Mariage Benoit Melchior Augustin Surrel et Marie Marguerite Françoise Triouleyre Craponne-sur-Arzon, 8 janvier 1866

AM Craponne-sur-Arzon, relevé Hélène Surrel-Rérolle

L'an 1866 et le 8 du mois de Janvier à 7 heures du soir, par-devant Nous Claude Eugène Mosnier, Maire, Officier de l'Etat civil de la ville de Craponne, arrondissement du Puy (Haute-Loire), ont comparu en notre maison commune
M. Benoit Melchior Augustin Surrel âgé de 23 ans 6 mois propriétaire habitant de la ville de Craponne sudit est né le 18 du mois de juillet 1842 ainsi qu'il résulte de son acte de naissance majeur fils légitime de M. Jean Claude Augustin Surrel et de dame Jeanne Marie Charbonnier propriétaire habitants aussi la ville de Craponne ici présents et consentants au présent mariage
et de Melle Marie Marguerite Françoise Triouleyre âgée de 18 ans 10 mois propriétaire habitante de la ville de Craponne où elle est née le 18 mars 1847 ainsi qu'il résulte de son acte de naissance fille légitime de M. Jean Pierre Triouleyre banquier et de dame Jeanne Magdelaine Antoinette Vimal propriétaire tous deux habitants aussi de la dite ville de Craponne ici présents et consentants au dit mariage.
Lesquels nous ont requis de procéder à la célébration du mariage projeté entre eux et dont les publications ont été faites à Craponne les dimanches 24 et 31 du mois de décembre dernier à dix heures du matin.
Aucune opposition audit mariage ne nous ayant été signifiée, faisant droit à leur réquisition, après avoir donné lecture des actes de naissance des futurs époux des autres pièces ci-dessus mentionnées et du chapitre 6 du titre du code Napoléon, intitulé Du Mariage, nous avons demandé au futur époux et à la future épouse s'ils veulent se prendre pour mari et pour femme. Chacun d'eux ayant répondu séparément et affirmativement, nous déclarons, au nom de la loi que Benoit Melchior Augustin Surrel et Marie Marguerite Françoise Triouleyre sont unis par le mariage. Sur notre interpellation les parties nous ont déclaré qu'il a été fait un contrat de mariage devant Mtre Mosnier, notaire à Craponne le 8 du mois de janvier courant
De tout quoi nous avons publiquement dressé acte, en présence de MM. Jules Surrel âgé de 26 ans, fabricant de dentelles frère du futur époux, Auguste Couret âgé de 36 ans aussi fabricant de dentelles beau-frère du futur époux, Pierre Bachelard âgé de 78 ans propriétaire voisin de la future épouse, Eugène Gallien âgé de 31 ans boulanger voisin des futurs époux tous quatre habitants de la ville de Craponne lesquels après lecture faites ont signé avec nous le présenta acte, ainsi que les parties contractantes de même que les pères et mères des futures époux.

Signé : Surrel - Sophie Trioulaire - Surrel Aug.
Trioulaire – Gallien - Trioulaire
Charbonnier – Couret
Jules Surrel - Couret - Bachelard - Mosnier


Décès de Jules Charles Antoine SURREL, 28 juillet 1901

AM Craponne-sur-Arzon, NMD, relevé HS-R

L'An mil neuf cent un, et le vingt huit du mois de juillet à neuf heures du matin, par-devant Nous Jean Marie PEYROCHE, officier d'académie, Maire, Officier de l'Etat civil de la commune de Craponne, arrondissement de Le Puy (Haute-Loire), ont comparu MM. SURREL Régis Augustin Joseph Eugène, conseiller municipal, âgé de trente sept ans, fils du défunt et GALLET Jean, ancien négociant, âgé de quarante quatre ans, gendre du défunt, demeurant l'un et l'autre à Craponne lesquels nous ont déclaré que SURREL Jules Charles Antoine, fabricant de dentelles, membre de la Chambre de Commerce du Puy, âgé de soixante deux ans, demeurant à Craponne où il est né, fils de Jean Claude Augustin SURREL et de Marie Jeanne CHARBONNIER, décédés, époux de Marie Rosalie Fanny LASHERMES est décédé à Craponne, le vingt sept du mois de juillet mil neuf cent un, à quatre heures du soir ; et après nous être assuré du décès, nous avons dressé le présent acte, que les déclarants ont signé avec nous, après lecture faite

SIGNATURES : A. LAURENT, Ambroise MOLLIN et PEYROCHE


Retour à la liste des actes